Un grain de folie à partager, quelques idées à semer, beaucoup de couleurs à ajouter...
Le jardin des arts est l'endroit où les passions se rencontrent, avec pour terrain commun un jardin fleuri...
et un goût du naturel certain !
Et quand cela est saupoudré des malices d'une créature des chemins,
cela donne ça...
Bienvenus !


28 mars 2013

Un arbre en taille têtard : du respect des traditions

Je me souviens, petite, de ces arbres qui bordaient les routes en alignement monotone, des frênes, des tilleuls, des charmes...Et en passant devant, à cette même époque de l'année, quand les arbres sont encore dans leur plus triste apparat, je me disais que je trouvais ça bien laid. Oui, je n'aimais pas ces boursouflures un peu bizarres qui donnaient aux arbres une allure fantasmagorique...

Brrr............

Bon, une fois écartée mes peurs de petite fille *et surtout une fois le feuillage bien installé...*, je trouve en fait aux arbres têtards un charme fou. Souvenez-vous, la question de vie ou de mort s'était posé sur ce tilleul mal fagoté, qui gâchait la vue sur toute la ville avec sa ramure délaissée depuis des années (j'en parle ici : Un tilleul au jardin...raisons de plus ! ). Mais je n'avais pas dit mon dernier mot, et ma lutte pour son salut avait abouti...mon papa m'a toujours dit : un arbre, c'est sacré, ça ne se coupe pas !

Et puis, en le voyant, ma forte sensibilité aux causes environnementales s'est ébranlée, forcément. Mes cours de protection sur l'environnement sont revenus à la surface, et je me suis rappelée de l'importance de ces "vestiges" de paysage. 
Un arbre têtard, c'est d'abord une empreinte paysagère : la mémoire d'une pratique ancestrale qui tombe dans l'oubli. Les paysans (car on les trouvait au début essentiellement en campagne) leur trouvaient mille utilités : branchages pour la vannerie, feuillages pour le bétail, renforcement du tronc, chauffage, etc...Mais, et c'est le plus important à mes yeux, ces arbres têtards sont aussi de véritables trésors d'un point de vue écologique. Ce sont des refuges de très haute valeur environnementale : un arbre têtard possède en effet bien plus de cavités, nids, creux qu'un arbre non taillé. Ainsi, oiseaux, insectes, chauves-souris trouvent de quoi s'abriter sans souci. Même en des lieux bien spécifiques, certains petits mammifères peuvent y trouver le gite (et le couvert !) : on note la présence de loir, d'écureuils...Le paradis pour la faune en gros !

Bon, vous voyez, de quoi m'encourager à le préserver...car j'ai un trésor dans mon jardin !
avant la coupe

Si vous souhaitez en connaitre plus sur les multiples intérêts de ces arbres trognes vous pouvez allez voir ici.

14 commentaires:

  1. Bonsoir, Pour le moment, la mode est à la taille en transparence ! Donc je crains que certains ne trouvent sacrilège de tailler en têtard !
    Pour ma part, je trouve que c'est en effet une ancienne pratique qui a son intérêt. le problème de ce genre d'arbre est qu'il a besoin d'espace pour s'épanouir et qu'un jardin est un peu petit pour lui.. de toute façon.
    Donc tant qu'à faire.. la taille tétard est une belle option. Par ailleurs, il faudra s'astreindre à la tailler régulièrement ! sinon il deviendra dangereux car ses nouvelles branches sont moins solides au vent à ce que j'ai lu.
    Enfin.. les racines des tilleuls sont voraces.. difficile de faire pousser quoi que ce soit aux alentours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il s'agit plus là de préserver les arbres déjà existants, car il faut quelques années avant de posséder un bel arbre tétard. La taille doit s'effectuer tous les 3 à 5 ans, car effectivement, les nouvelles branches peuvent entraîner la fissure de l'arbre si elles grandissent trop !
      Là où mon tilleul est, c'est un endroit de passage, je ne compte rien mettre à cet endroit, mais effectivement, les tilleuls sont des gourmands !

      Supprimer
  2. Je suis comme ton Papa, pour moi un arbre ne se coupe pas ... et j'aimerais bien que ma ville en prenne de la graine !
    J'espère que tu nous montreras ton tilleul tétard, il retrouveras une seconde vie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est la sagesse même je trouve, sauf quand un arbre devient dangereux; oui, je vous le montrerai quand il sera en feuille (mais il y a une photo après la coupe ici si tu veux : http://jardin-des-arts.blogspot.fr/2013/03/binette-et-devinette.html

      Supprimer
  3. les trognes un beau sujet!
    a+@
    mp

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle plaidoirie en faveur de ces arbres (que j'ai toujours trouvé moches aussi !). C'est marrant, mon papa me tenait le même discours que le tien : serions-nous ce que nous sommes sans eux ???
    A bientôt
    Charlotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'arbre, les forêts : les poumons de la terre :)

      Supprimer
  5. Ton message m'interpelle, car j'avais dans mon jardin un tilleul mal entretenu, mal taillé par les précédents propriétaires. Plutôt que de l'abattre, on a essayé de sectionner le tronc à 2.5 m de hauteur, en espérant qu'il se "tétardise". Penses-tu que l'opération ait une chance de réussir ? Pour l'instant, pas de pousses à l'horizon sur le tronc, mais le printemps commence à peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arg, j'ai vu des opérations de ce genre, mais tout dépend du diamètre du tronc; cela peut réussir, en faisant a prori plusieurs sections obliques. Même si ce n'est pas garanti, moi, je croise les doigts pour ton tilleul !
      Les pousses du tilleul mettent longtemps à arriver, l'année dernière c'était pareil, toujours rien pour moi non plus, donc pas d'inquiétude de ce côté là :)

      Supprimer
  6. Tu fais bien de défendre ces arbres. Pour moi aussi, un arbre ça ne se coupe pas et une plante ça ne se jette pas.je les adore. Ici, il y en a en bordures de routes dans de nombreux villages. Ils viennent d'être taillés et sont très beaux.
    Bonne journée
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, jusqu'à tenter des séances de soins intenses pour tenter de sauver des plantouilles en détresse...une plante est un véritable trésor à conserver le mieux et le plus longtemps possible

      Supprimer
  7. très intéressant ce livre sur cette taille ! je pensais que c'était une mutilation qui faisait souffrir l'arbre ! à part les tilleuls et les saules on voit peu ce genre d'arbres mais je vais y réfléchir car j'ai un érable près de la maison qui commence à faire trop d'ombre en été , affaire à suivre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui camille, beaucoup de gens pensent cela, à tord ! je suis bien contente d'avoir pu t'éclairer à ce sujet; je vais suivre l'évolution de ton érable alors :)

      Supprimer

Semez vos graines !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...